LES TOPS SITES :

LES PARTENAIRES :




Post Apocalyptique sans guerre, sous des airs de ville.
 

Partagez
 

 Intrigue # 1 - L'accès aux laboratoires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


PNJ 1
Aaron Kensington

Aaron Kensington

Messages : 5
Points : 10
Avatar : Bradley Cooper
Crédits : Bazzart

Intrigue # 1 - L'accès aux laboratoires Empty
MessageSujet: Intrigue # 1 - L'accès aux laboratoires   Intrigue # 1 - L'accès aux laboratoires EmptyLun 25 Aoû - 11:49


L'accès aux laboratoires
J'arrange le col de ma veste, les yeux sont rivés sur moi depuis que ma voix s'est élevée dans le hall résonnant de Biotechn. Tout semblait pour le mieux se passer, je ressentais comme un élan de fierté en voyant mon œuvre prendre vie au fil de l'attention que me portaient ces gens. Si Opaline pouvait être là, cette journée serait l'une des merveilles qu'un homme peut espérer. Des mains timides se levèrent parmi la foule, mais une question teinté d'un avis quelque peu négatif de la démarche faite par l'entreprise scientifique, sortit tout droit d'un cerveau avisé. Je n'y suis pas directement employé, mais je connais leurs intentions, du moins, celles dont ils ont bien voulu me faire part et restées vagues par la même occasion. Je travaillais avec ce que j'avais, j'avais fais bien pire auparavant. Oui, il y avait une part de vrai, Biotechn veut se faire connaître, et je compte bien l'y aider en donnant une réponse qui satisfera les curiosités sans doute élevées par ces interrogations bien fondées. Je racle ma gorge une dernière fois avant de répondre à ce journaliste bien curieux. Cette première réponse, donnera le ton de la visite, et je me dois de tout faire pour que ces quelques jours soient aussi agréables que possible pour les invités que pour moi même ou même les employés de Biotechn.


« Merci pour votre question. Nous ne parlerons pas de " soucis de popularité ", mais plutôt d'accessibilité monsieur O'Reilley. En effet, comme vous pouvez le constater, la science évolue chaque jour, elle est devenue plus efficace, et dans le même temps, plus complexe et par conséquent moins abordable pour des personnes comme vous et moi, et par là je ne dis pas que nous manquions d'intelligence ! Les résultats de sondages ont confirmé ce sentiment des ménages. C'est donc dans ce but que les agents de communication de Biotechn ont décidé de mettre en place ce séjour qui vous a pris au dépourvu nous nous en excusons évidemment.
Dans ce qui concerne les fonds, ce séjour vous est entièrement offert par l'entreprise, nous n'avons rien à vous cacher si c'est cela qui vous fait peur, et à l'issue de ces quelques jours, nous espérons que vous serez à même de comprendre ce qui vous est encore flou pour l'instant.
Si j'ai répondu à toute vos questions, nous pouvons commencer la visite, et nous reviendrons vers le buffet un peu plus tard. 
Mesdames et messieurs, si vous voulez bien nous suivre...»


Les mains ne s'étaient pas levées à nouveau.
Mes chaussures de ville claquaient doucement sur la surface lisse et étincellante du sol de Biotechn, je devançai le groupe de visiteurs en m'engouffrant dans un fin couloir blanc bleuté, fermé par deux portes qui coulissèrent promptement  de part et d'autre de moi lors de mon passage. Ce chemin, je l'avais répété plusieurs fois pour pouvoir me comporter en maitre des lieux aujourd'hui. Mes coups d'oeils en arrière me montrèrent que beaucoup trainaient tout au fond, tandis que d'autres plus pressés, me talonnaient de près.

« Restons groupés s'il vous plait. », rappelais-je en levant la voix pour être entendu de tous.

Je repris ma route dans le labyrinthe des couloirs, droite et gauche, encore gauche, cent mètres de couloirs avant d'atteindre ce qui peut vraiment les intéresser : les laboratoires. J'exposai ma rétine face au boitier de reconnaissance occulaire, et entendis un clic après le « ACCES SPECIAL AUTORISE » robotique.

Je leur fais signe d'entrer les premiers dans cet autre couloir tout en tenant la porte vitrée qui se refermera derrière nous. Les scientifiques étaient chacun dans leur laboratoire, travaillant sur des artifices propres à la science, je leur fis longer le corridor pour entrer dans une salle entièrement blanche, avec pour seul mobilier, une table en PVC et d'étranges outils qui venaient à peine de faire leur apparition sur le marché : le hair coloring, appareil qui modifie instantanément la couleur des cheveux. Voyons voir si quelqu'un pourra l'identifier !

« Nous voilà dans le premier laboratoire de notre visite... » j'attrapai l'un des appareils pour le leur montrer bien en vue.

« L'un de vous reconnaît-il ce produit ? »

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas


ENFANTS DE LA TERRE
Kendra E. Wile

Kendra E. Wile

Messages : 590
Points : 10
Métier/Etudes : Addictologue
Statut : Célibataire
Avatar : Katherine Moennig
Crédits : sign: Silver Lungs

Mes petits secrets
Libre pour rp ?:
Ce quil se passe dans le monde du bas:

Intrigue # 1 - L'accès aux laboratoires Empty
MessageSujet: Re: Intrigue # 1 - L'accès aux laboratoires   Intrigue # 1 - L'accès aux laboratoires EmptySam 27 Sep - 23:27


   

   

   Biotechn  & Everyone
   Intrigue

   Avec un bâillement à s'en décrocher la mâchoire Kendra ouvrit les yeux et jeta un bref regard à la silhouette allongée à ses côtés, elle se passa une main dans les cheveux, cherchant vaguement à se remémorer son prénom, Sara ? Sandra ? Silvia ? Bah tout cela n'avait que peu d'importance puisqu'elles ne se reverraient sans doute jamais.
Avec d'infinies précautions elle se leva du lit en faisant attention de ne pas réveiller la demoiselle puis après avoir enfilé ses vêtements portés la veille elle se glissa en dehors de la demeure. Les chaussures à la main, une clope au bec, elle déambulait dans les rues qui la conduiraient jusqu'à chez elle, le moral était au beau fixe, son salon ouvert depuis peu voyait son chiffre d'affaire croître de manière régulière, son lit voyait défiler un nombre de demoiselles respectables qui ne restaient jamais suffisamment longtemps pour lui causer la moindre contrainte, une belle vie d’égoïste qu'elle assumait complètement.
Londres s'éveillait et l'air frais avait quelque chose de revigorant, d'une démarche chaloupée Kendra observait ces rues qui l'avaient vu grandir, leur architecture si familière qui avait un côté rassurant de par ses petites bicoques colorées et ses enseignes bien connues, non loin des gratte-ciels avaient poussé de manière affolante durant la dernière décennie, les londoniens ne semblaient décidément pas décidés à se laisser distancer par les puissances étrangères.
Malgré l'heure matinale les gens commençaient déjà à se presser, retrouvant leur routine hebdomadaire, la coiffeuse choisit d'éviter le métro qui serait sans doute bondé quitte à devoir marcher une dizaine de minutes en plus. Alors qu'elle passait devant un petit kiosque d'aspect miteux son esprit fut happé par l'odeur de graillon qui s'en élevait rappelant à son estomac qu'elle avait sauté les derniers repas, d'aucun auraient pu trouver saugrenue l'idée de manger des fish & chips si tôt mais pas elle, pour quelques livres elles s'éloigna en tenant du bout des doigts une barquette brûlante qu'elle savourait tout en marchant, à cet instant ce dit-elle « la vie était parfaite ».
Arrivée devant chez elle, elle se saisit de son courrier et bien qu'un peu encombrée entre sa nourriture et ses lettres elle réussi à introduire sa clé dans la serrure et à s'engouffrer chez elle.
Après avoir tout déposé sur le comptoir et fila sous la douche afin de se rafraîchir. Une fois propre elle ouvrit enfin son courrier, elle n'était pas rentrée depuis trois jours aussi lui était-il impossible de savoir avec exactitude quand l'invitation de Biotechn était arrivée, la veille, le jour même ? Elle jeta un coup d’œil en coulisse à sa fenêtre sans rideaux, une voiture noire était garée devant chez elle, était-ce... ?
Déconcertée elle attrapa en vitesse son sac à dos, y fourra quelques tee-shirt et nécessaire de toilette, son cuir ainsi que par reflex son assortiment de ciseaux de coiffure en étant toutefois consciente du ridicule de la chose. D'une main chapardeuse elle vola une dernière frite désormais froide puis se présenta au chauffeur en affichant un air penaud que son regard noir semblait ne pas vouloir pardonner de si tôt. Installée sur la banquette elle sortit de sa poche son carton d'invitation déjà froissé et le manipula nerveusement. Certes elle avait entendu parler de cette initiative de Biotechn il y a des semaines mais elle voyait plus ça comme une rumeur et ne pensait en aucun cas être de celles qui en seraient. Devant le chauffeur marmonnait et des morceaux de phrases parvenaient aux oreilles de Kendra « première fois... », « ridiculisé ! », « grand événement »,  apparemment elle ne s'était pas fait un ami dans cette histoire là. Avec un pincement au cœur elle songea à son petit salon où elle aurait dû se trouver à l'heure qu'il était, certes il était dit que les pertes de revenu occasionnées par cette invitation seraient compensées financièrement mais là n'était pas la question, elle n'avait tout simplement aucune envie d'aller faire le singe devant des scientifiques pour je-ne-sais-quelle étude de marché ou autre. Enfin il n'était plus temps de faire demi tour, les contours du bâtiments se dessinaient chaque seconde avec plus de précision et rapidement la jeune femme se vit contrainte de sortir du véhicule à toute vitesse par un chauffeur quelque peu rustre.
Une main agrippée sur son sac et l'autre tirant nerveusement sur le bas de son tee-shirt elle pénétra dans le hall. Un homme qui semblait appartenir à l'équipe d'accueil répondait au question d'un invité et alors qu'elle repérait au loin la silhouette familière de son amie Oona elle fut stoppée par un vigile qui lui fit signe de se taire. Imitant la foule elle suivit l'homme en costume, la visite commençait à peine, elle lâcha un soupir imperceptible, elle n'était pas trop en retard. Le chemin semble interminable et tout se ressemble, l'idée lui traverse l'esprit qu'il serait facile de se perdre ici. L'endroit semble un peu surréaliste, les couloirs blancs se croisent et s'étirent sur ce qui semble être des kilomètres, les portes défilent et la lumière est aveuglante. De temps en temps elle reconnaît une tête qui lui est familière mais qui disparaît rapidement dans la foule compacte des visiteurs. Elle qui est d'ordinaire plutôt calme et décontractée sent sa tension augmenter aussi quand elle réussi à mettre la main sur un de ses clients elle lui offrit un sourire crispé, c'était Timo Bayer, un habitué du salon.

- Alors comme ça vous aussi êtes de la partie? Je me demande ce qu'ils nous réservent, je dois avouer m'être déjà sentie plus à l'aise...

Elle adressa au colosse un regard d'excuse, le pauvre garçon devait se demander ce qu'elle lui voulait. Ils pénétrèrent à la suite de celui qui s'appelait apparemment Aaron Kensigton qui s'empressa de leur montrer un appareil qui se trouvait dans ce laboratoire tout en demandant si quelqu'un le connaissait, Kendra jeta un coup d’œil désabusé à la chose, évidemment qu'elle connaissait!

- Puf alors c'est pour ça qu'on est là? Pour que vous nous montriez comment vous allez remplacer les gens par des machines? Pour ceux qui ne connaissent pas ce truc permet à tout ceux qui auraient assez d'argent pour se l'offrir de changer de coiffure ou de couleur en un rien de temps, un gadget pour les riches.

Désabusée elle alla se caler contre un mur les bras croisés et regardait avec amertume des gens très enthousiastes s'essayer à des coiffures des plus improbables, et dire que le cirque commençait à peine, cela serait sans doute les trois plus longs jours de sa vie.

   
BY .TITANIUMWAY


_________________
   
NOT AN ADDICT
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
https://the-after-world.forumactif.org/
 

Intrigue # 1 - L'accès aux laboratoires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Intrigue 3 - Carnaval de Broadway [terminée]
» INTRIGUE : Un anniversaire à rebondissement
» [Intrigue #1] Organisation
» → Intrigue 7 : soirée de commémoration
» ♣ The light weakens { Intrigue 008 - Jezabel & Aurélia }

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The After World :: Et si... :: ...tout était vrai ?-