LES TOPS SITES :

LES PARTENAIRES :




Post Apocalyptique sans guerre, sous des airs de ville.
 

Partagez
 

 La technologie de l'amitié [Irina & Newmera]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


ENFANTS DE LA TERRE
Newmera Atkinwood

Newmera Atkinwood

Messages : 602
Points : 20
Métier/Etudes : Etudiante en 8ème année scientifique.
Statut : Célibataire
Avatar : Jenna Louise Coleman
Crédits : Metaphor / tumblr

Mes petits secrets
Libre pour rp ?: oui
Ce quil se passe dans le monde du bas: je n'en ai aucune idée

La technologie de l'amitié [Irina & Newmera] Empty
MessageSujet: La technologie de l'amitié [Irina & Newmera]   La technologie de l'amitié [Irina & Newmera] EmptyMar 29 Juil - 1:03


   
La technologie de l'amitié
   

   L'été était déjà arrivé, en douceur, mais donnant aujourd'hui de jolies maximales qui avaient tendance à en faire suffoquer beaucoup. L'hydratation, il n'y avait que cela de vrai ! Tout le monde parlait du réchauffement climatique, et il n'y avait aucun doute que celui-ci se manifestait depuis des années. Newmera quand à elle, a toujours connu se climat chaud en été, celui qui nous pousse à quitter la veste pour laisser bruler ses bras sous le soleil vif, elle n'a jamais eu l'occasion de connaître cette terre regorgeant de pluie, cette herbe humide si naturelle, dans laquelle certain ont peur de marcher pour ne pas croiser un éventuel rampant. Non, et même si toute ses recherches la menaient vers un petit havre de bonheur, New aimait largement le confort de la plateforme, dans lequel elle fut bercée depuis son plus jeune âge, ou plutôt, depuis qu'elle fut amenée ici.
Aucun uniforme obligatoire autorisait la liberté de porter ce qu'ils voulaient, et la brunette avait opté pour une robe légère qui faisait habillée tout en ne l'emprisonnant pas dans la chaleur de tissus trop épais. Elle venait de sortir de cours, son ordinateur dans le sac, accompagnée d'une petite bande d'amis aussi riches qu'elle, aussi scientifiques qu'elle. Des enfants de scientifiques suivant tous le chemin tout tracé de leurs parents. Newmera se sentait comprise et incomprise avec eux, elle aimait partager sa passion pour la science, discuter des heures entières des exploits qu'avait réussit son père, de toute les inventions de la médecine, des théories les plus poussées qui soient imaginables, réalisables ou non, mais ce qu'elle appréciait moins, c'était ce fossé entre eux, il y avait une complicité certaine, mais elle se sentait à part, comme si quelque chose s’érigeait entre leur vie et la sienne, et pourtant, elle s'en est toujours fiché de la différence d'âge réel. C'était sans doute tout ces flashs, toute ces questions qui la taraudaient un peu trop souvent, ses recherches qu'elle n'osait pas vraiment trop entreprendre....

Suivant sa petite troupe, elle lança un regard en passant devant la salle informatique qui se trouvait être sur le chemin de la cantine, et cachée entre quelques ordinateurs extra plats, elle crut entrevoir Irina. Soudain, la culpabilité vint la submerger, elle savait qu'elle l'avait délaissée ces jours ci, qu'elle s'était un peu trop rapprochée de ses amis scientifiques en la laissant de côté sans une explication, et il est  vrai que leurs petites discussions commençaient à lui manquer. Juste, comment allait réagir Irina face à ce revirement de situation ? Newmera n'est pas de ces fille lunatiques qui disent un jour bonjour et l'autre te jette une réprimande au visage, elle était juste perturbée par ces incessantes visions qui commençaient sérieusement à prendre la plus grande partie de ses pensées.

« Je vous retrouve plus tard, j'ai quelque chose à faire, allez-y sans moi. »

Sourire aux lèvres, elle poussa la porte à demi ouverte pour se frayer un passage plus large sur sa route vers la salle informatique. Elle se pinça les lèvre et mis ses mains dans le dos, puis arrivée à la hauteur d'Irina, elle se pencha brusquement vers la jeune femme pour lui faire part de sa présence.

« Coucou ! Ca va toi depuis le temps ? Qu'est ce que tu fais ?»

Bon, immédiatement, elle compris qu'elle ne s'en sortirait pas d'un simple sourire, mais en expliquant ses vrais motifs.

« Je sais que je t'ai mise de côté, mais c'est qu'il y a cette effervescence d'être toujours en débat sur la science... ce n'est pas du tout contre toi, et puis je suis là ! »


   
made by LUMOS MAXIMA

_________________

Toute ces choses qui font irruptions dans ma tête, sont-elles réelles ou suis-je folle ? Ces flashs sont-ils des traces de mon passé ou seulement des hallucinations ? S'il le faut je chercherais en silence ©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas
https://the-after-world.forumactif.org


ENFANTS DE LA TERRE
Irina Queens

Irina Queens

Messages : 88
Points : 0
Métier/Etudes : Etudiante en journalisme
Statut : Celibataire et sans la moindre attention de s'engager
Avatar : Kaya Scodelario
Crédits : cripsow

Mes petits secrets
Libre pour rp ?: Voui
Ce quil se passe dans le monde du bas: j'ai quelques soupçons

La technologie de l'amitié [Irina & Newmera] Empty
MessageSujet: Re: La technologie de l'amitié [Irina & Newmera]   La technologie de l'amitié [Irina & Newmera] EmptyJeu 31 Juil - 18:31

La technologie de l'amitié
Newmera & Irina
Encore une matinée de cours, à la hauteur comme à chaque fois. Et le prof dont avait écopé Irina n'était pas son préféré, Trivial Poursuite était son professeur d'histoire politique. Un enseignement qu'Irina adoré, sans lui. Le premier cours, elle s'était faite remarqué par son retard, c'est fou comme cette université est grande, mais surtout par ses questions. Toujours des questions mais jamais de réponses. Topissime ! Sans compter l'idiote qu'on lui avait caser comme voisine. Une blondinette, archétype des pires cauchemars d'Irina. Une adepte des mimiques kawaï, une disciple des froufrous, une militante des barrettes âge maternel. Bref, une pure héroïne de shôjo 100% moe version real life. Cette apparence rose bonbon s'accompagnait d'une voix suraigu et qu'elle entendait bien trop. Et même pas pour dire des trucs intelligents. Comment une fille aussi fade, conditionnée avec tellement de talent était là ? Elle n'avait rien à y faire. Elle aurait fait une bonne journaliste de bas-étage mais savoir qu'il y avait des gens comme ça l'énervait, c'est une certitude. Stradivarius devait utilisé toute  la patience de son sang italien pour ne pas lui coller une tarte.

Elle n'avait qu'une seule solution, la fuite à vitesse intersidérale hors de cette salle surchauffée. Après avoir rangé ses affaires à la vitesse de la lumière, échapper à son pot de col de voisine et son odeur de vanille poivré en se réfugiant dans les toilettes, Irina retrouva enfin le calme de la salle info. Le calme est la fraîcheur. Son jean la faisait suer mais jamais vous ne verrez la jeune femme dans autre chose. Tout ce qui s'approche d'un vêtement véritablement féminin est vite oublié. Son jean était la base de son style vestimentaire, été comme hiver. Il s'accompagnait de bagues en argent et de tête de mort, qu'elle retiré dès qu'il lui fallait taper, chaque détail comptait. Elle avait un simple t-shirt et le cheveux lâchés. Irina était aux antipodes de ce que l'on attendait de la petite fille riche de bonne famille. Elle avait les notes, jamais la future journaliste n'aurait pu supporter de se faire dépasser dans ses matières fétiches, il ne fallait pas trop lui en demander non plus. Mais son comportement franc, trop franc lui avait valu bien des ennemis parmi les bons enfants de scientifiques. Se taire... Un concept qu'elle avait beaucoup trop de mal à appréhender.

Irina Queen's pénétra dans salle informatique, salua les quelques habitués y traînant. Ces personnes, hommes et femmes indistinctement, étaient semblables et se rapprocher des plus proches amis qu'elle pouvait avoir. Ils discutaient économie et politique, s'interrogeaient sur le monde, hacker pour la grande majorité avec talent. Même si Irina se savait un peu haut dessus dans ce dernier cas. Les programmes, avec un bon pc elle gérait. Mais chacun était le meilleur et ensemble, c'était presque une petite troupe d'élite que l'on voyait là. L'avantage de cette salle, c'est le calme et en été il fallait l'avoue, la fraîcheur. Andrew, habitué des lieux, avait changé le fonctionnement d'un radiateur et faisait profiter à la pièce d'une climatisation bien utile avec tous les ordinateurs tournant. L'on aurait atteint les 50 degrés sans cela. Au moins, mais c'est avec un soupir d'aise qu'Irina posa son sac et s'assit. Le ronronnement du pc la berçait et elle se savait à sa place. La jeune hackeuse s'ouvrit le dernier Tombraider et défoncer tranquillement Osiris quand une voix se fit entendre. La jeune femme sursauta légèrement et sa souris dériva, causant sa mort, dans le jeu of course.
« Je joue New et oui j'allais bien jusqu'à ce que je meurs. »  
Le regard d'Irina n'avait pas décroché de l'écran et ses mains s'agitaient, elle avait repris de plus belle, bien décidée à faire payer à Osiris sa mort... Et à la jeune Atkinwood sa longue absence. Elle n'était pas la meilleure amie de Newmeera mais la jeune fille lui plaisait sur certains aspects. Et surtout, elle était la fille de Rupert. Mais récemment, elle s'était distinguée en continuant ces études de sciences malgré sa mère. Sur le coup, la timide brune avait véritablement étonnée Irina. Elle avait peut-être plus qu'un intérêt stratégique. Et même si elle s'était jurée de faire des efforts, Stradivarus n'arrivait pas à être un exemple de gentillesse et d'amabilité. Elle avait déjà fait des efforts en répondant...
« Oui tu es là. Et je ne peux pas te reprocher mais tu comprendras que je ne vienne pas voir ces scientifiques. Je ne suis pas assez hypocrite pour faire amis-amis avec ceux que je descendrais plus tard dans mes articles. Navrée. Mais tu es à ta place parmi eux. »
D'un coup de souris sûr, elle acheva le monstre et tourna légèrement la tête jusqu'à croiser le regard amical de la jeune scientifique. Elle avait un sourire aux lèvres et une assurance, pourtant Irina savait que c'était risqué. On n'était pas assis autour d'une table en débat scientifique et toutes les personnes assises ici serait aussi redoutables que les amis de Newmeera.
« Mais ici, tu es dans mon monde, susurra Irina en souriant d'un air mauvais. C'est bien courageux de ta part de venir ici, je suis touchée. Mais assis toi donc, j'ai un minimum de savoir vivre. »

(c) sweet.lips

_________________


THERE ARE SOME WHO ARE BORN DISTINGUISHED THERE ARE SOME WHO ARE RAISED IN PRAISE BUT ME I WAS ALWAYS THE LAST IN LINE I AM NO MAN OF HONOR IN THE ARMS OF A WHORE I MADE A PROMISE SINKING DEEPER INTO DANGER EVERY DAY CUT THROUGH ALL THEIR SHIT WITH A BRAZEN WIT MOLDING PUPPETS FROM THEIR MINDS OF CLAY ...BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
 

La technologie de l'amitié [Irina & Newmera]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sam et Frodo ou une amitié malsaine ?
» Amitié de la délicieuse duchesse de Bouillon
» Il n'y a pas d'amis, que des moments d'amitié... J. Renard
» L'amitié, c'est la propriété de la vie ! ( PV Rivière de Givre )
» « L’amitié double les joies et réduit de moitié les peines. » [Livre II - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The After World :: Le Monde du Haut :: Autres batiments :: Ecole Universitaire-